Fatwas > Fatwas de Dhoul Hidja > Avis religieux sur l'ajournement du jet des "Djamarates" jusqu'au dernier jour, pour les jeter tous ensemble

Q: Le pèlerin est-il autorisé à jeter toutes les Djamarâts (trois stèles à lapider, symbolisant la lapidation d'Ibliss) des jours de Tachrîq (11ème, 12ème et 13ème de Dhoul-Hidja) en un même jour, une seule fois pour toutes, quel que soit ce jour: qu'il soit le premier des jours de Tachrîq, ou le jour de Nahr, ou même le dernier des jours de Tachrîq? Par conséquent, ce pèlerin passera ensuite à Mîna les deux ou les trois nuits suivantes sans rien jeter étant donné qu'il aurait déjà jeté tous ses cailloux en un même jour. Son jet de cette façon serait-il valide? Ou bien il lui incombe de suivre un ordre déterminé de manière à ce qu'il répartisse les cailloux à jeter sur ces trois jours? Veuillez nous éclaircir cette question tout en étayant votre réponse par les arguments qui la confirment.
R : Le jet des Djamarâts constitue une des obligations du Hadj, et il est impératif de l'accomplir
( Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 377)
le jour de la fête et au cours des trois jours de Tachrîq pour toute personne qui ne désire pas précipiter son départ. Ceci doit avoir lieu chaque jour dans l’intervalle séparant le lever du soleil de sa déclinaison (le temps du midi), tel que le fit le Prophète, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam qui dit : Prenez de moi vos rites Or, ceci ne s'applique pas au jour de la fête où le temps du jet s'étend sur tout le jour. Il vaut mieux bien entendu jeter les Djamarâts après le lever du soleil, exception faite pour les gens qui ont des excuses (valables). Ceux-là peuvent jeter les Djamarâts la nuit, et plus précisément après le minuit du jour de Nahr. Sachez aussi qu'il n'est pas permis de jeter les Djamarâts tôt avant le temps prescrit à cet égard. Quant au fait de retarder le jet des Djamarâts en cas d'urgence suite à l'encombrement par exemple, ceci est jugé excusable selon certains Oulémas, et ce à l'instar des bergers auxquels le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) autorisa de jeter les Djamarâts de deux jours consécutifs lors du second jour des deux, à savoir le douze de Dhoul Hidja. Ceci doit être précédé par la formulation de l'intention de jeter les Djamarâts le jour de la fête, puis les trois jours de Tachrîq consécutivement: le premier puis le deuxième et enfin le troisième pour celui qui n'envisage pas d'accélérer son départ. Cela devrait être suivi du Tawâf Al-Wadâ` (d'adieu); et Allah sait mieux.

Source: Fatwas d'Ibn Bâz



  Précédent     Suivant